Syndicalisme. Un livre sur la vie ouvrière à Tinchebray

Robert Lucas, à gauche, ancien syndicaliste CFTC à l'usine Mermier, avec Jacques Bonnet et son livre.

Jacques Bonnet, ancien ouvrier, ancien syndicaliste CFTC, vient de publier un livre sur la mémoire ouvrière dans le canton de Tinchebray.

Jacques Bonnet est entré dans la vie active en 1954. Il a travaillé dans diverses entreprises tinchebrayennes, chez Homo, Légeard, Gascoin, Patry. Il s'est engagé à la CFTC, la Confédération française des travailleurs chrétiens, à la fin des années 60.

Dans son deuxième livre qui vient de sortir, il évoque notamment le 24 mai 1968, une grève générale qui a duré quarante-huit heures. Jacques Bonnet raconte les événements vécus jusqu’à sa démission du syndicat, en 1977.

Le livre est illustré d’anecdotes, de documents officiels, de tracts, de photographies. « C’est une partie de la vie ouvrière et de la lutte syndicale dans le canton, beaucoup s’y retrouveront. »

Tinchebray, Chanu - mémoire d’une vie ouvrière 1954-1968 et syndicale dans les événements de 1968, 1972, 1977, de Jacques Bonnet, aux éditions Corlet, en vente à La Civette, à Tinchebray et à l’Alimentation Générale, à Chanu, au prix de 12 €.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire