CONGRÈS EXTRAORDINAIRE CFTC 21 octobre 2013 - Pantin Plus unis, plus forts !

La CFTC a tenu son congrès extraordinaire le 15 octobre à Issy-les-Moulineaux dans le but de faire évoluer ses statuts. Pour Philippe Louis, Président confédéral, « Le monde bouge, il faut que la CFTC bouge avec lui afin de conforter son influence et sa cohésion.

Il faut adapter et non révolutionner nos règles. Certaines d'entre elles n'ont pas à être remises en cause, mais d'autres, qui avaient leur raison d'être avant 2008, ralentissent aujourd'hui la progression de la CFTC ; ce sont celles-là qu'il faut modifier ».*

La possibilité de constituer des unions régionales de syndicats, l'effort de féminisation et de rajeunissement des structures figuraient parmi les principaux enjeux de ce congrès : l'ensemble de ces nouvelles dispositions a été intégralement approuvé par les congressistes. La CFTC souhaitait féminiser et rajeunir ses structures. Dès 2015, chaque structure ayant la possibilité de désigner des représentants au Conseil confédéral devra faire figurer au moins une personne de chaque sexe, soit en qualité de désigné, soit en qualité de candidat afin d'assurer une parité croissante au sein de l'organe directeur de la CFTC.

De même, les statuts garantissent dorénavant l'intégration de jeunes de moins de 35 ans au sein du Conseil confédéral ayant un rôle délibératif. Au-delà des contraintes de mise en conformité des statuts confédéraux avec la loi de 2008 sur la représentativité, la CFTC a saisi l'opportunité via ce congrès de recentrer son énergie militante au plus proche du terrain. C'est dans cette optique qu'elle prévoit la possibilité de créer des unions régionales de syndicats. Il reviendra à ces dernières d'assurer la part administrative inhérente à toute action syndicale, libérant ainsi de cette charge les équipes de terrain plus que jamais tournées vers le service des salariés. Dans une logique d'harmonisation entre les différents niveaux de structures (géographique et professionnel), les mandats confédéraux sont allongés d'un an, les faisant passer de trois à quatre ans. Le prochain congrès, initialement prévu en novembre 2014 et donc repoussé à 2015. *(extrait du discours d'ouverture)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire