DEVOIR DE VIGILANCE DES MULTINATIONALES TENACE, LA CFTC POURSUIT SON ACTION

La CFTC regrette le renvoi en commission ce jeudi 29 janvier à l'Assemblée nationale de la proposition de loi sur le devoir de vigilance des multinationales par rapport à leurs filiales et à leurs sous-traitants. 

 
En effet, pour la CFTC, cette proposition de loi constituait une réelle avancée, car elle souhaitait prévenir de manière claire et effective les atteintes aux droits fondamentaux sur toute la chaîne de valeur ainsi qu'un accès à la justice pour les victimes afin qu'elles puissent être dédommagées.
 
C'est pourquoi dès juin 2014, la CFTC s'était mobilisée avec d'autres syndicats et des ONG en faveur de cette proposition de loi, avant de réitérer son soutien à ce projet dans un courrier signé par le président confédéral Philippe Louis et adressé à plusieurs groupes de députés en décembre dernier.
 
Ainsi, la CFTC continuera à se mobiliser aux côtés d'autres syndicats et de la société civile en faveur d'une nouvelle loi qui puisse garantir le respect des droits fondamentaux partout sur la planète et la création d'une Responsabilité sociale des entreprises réellement efficace afin que l'humain soit au cœur de la mondialisation.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire