DISCOURS VALLS: LE PATRONAT DOIT RESPECTER SES ENGAGEMENTS

À l'occasion de son second discours de politique générale, le Premier ministre a réaffirmé sa ligne en termes de politique économique, notamment en rappelant les objectifs premiers du Pacte de responsabilité et du CICE. En effet, Manuel Valls a rappelé que les marges dégagées grâce à ces dispositifs doivent prioritairement servir l'emploi, l'investissement, la formation et l'apprentissage, et non une augmentation de dividendes ou des très hauts salaires, ce que la CFTC ne saurait accepter.
 
Parce que la confiance n'exclut pas le contrôle, la CFTC avait réclamé il y a quelques semaines, la mise en place rapide de l'observatoire national tripartite annoncée par le relevé de conclusions (instance de suivi, d'évaluation, de contrôle). La déclaration du Premier ministre va donc dans ce sens, puisqu'il prévoit la mise en place du comité de suivi des aides publiques dans les prochaines semaines. La CFTC qui y participera de manière constructive, veillera à ce que les résultats attendus soient au rendez-vous. 
 
Enfin, concernant la série de propositions du MEDEF, révélées hier, la CFTC est rassurée par les propos du Premier ministre qui met en garde le patronat contre la « provocation » et la « surenchère ». Pour la CFTC, le dialogue social doit être respectueux et apaisé afin d'œuvrer à l'amélioration de la situation de l'emploi. Il appartient donc au patronat de clarifier ses intentions. 
Philippe Louis  
Président confédéral 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire