Jeunes CFTC

AGISSONS POUR LA JEUNESSE !

Pantin, le 23 janvier 2017

Ce mardi 24 janvier 2017, sera remis et présenté à la ministre du travail un rapport sur l'insertion professionnelle des jeunes élaboré par France stratégie et la DARES en concertation avec les partenaires sociaux et les organisations de jeunesse.

A la lecture de ce rapport la CFTC demande :

- de renforcer le plan du gouvernement "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage" afin de réduire le décrochage scolaire et les problèmes d'intégration. Le taux de chômage des peu diplômés est trois fois supérieur à celui des diplômés ! Ainsi la qualification des jeunes reste déterminante pour une trajectoire plus stable et plus rapide.

- de favoriser l'emploi des jeunes en contrats de travail de droit commun. Spécifiquement sur les contrats aidés, ils doivent selon la CFTC respecter leur objectif initial et être strictement encadrés ; pour ce faire seules les personnes éloignées de l'emploi doivent en bénéficier. Pour la CFTC, l'action de formation doit être obligatoire et effective, à défaut la prime de précarité devrait être versée pour l'ensemble des contrats aidés (CIE et CAE) ;

- de taxer les contrats courts : Majoritairement insérés dans l'emploi via des contrats temporaires (40% des 15-24 ans), les jeunes demeurent ainsi surexposés à la précarité.

- d'harmoniser les politiques publiques et pérenniser les budgets destinés aux jeunes avec par exemple l'élargissement et unification du seuil d'âge à 30 ans, pour l'ensemble des politiques publiques destinées aux jeunes. La part de chômage des jeunes des 25-29 ans est de 11,6% et donc justifie pleinement l'accompagnement des jeunes de cette tranche d'âge.

- de favoriser les initiatives pour lever les freins périphériques à l'emploi des jeunes.

Concernant les aides :

- à la mobilité de Pôle emploi : assouplir les critères pour les attribuer en fonction des besoins, et non pas des statuts administratifs : Etre indemnisé ou être jeune non qualifié ne doit plus constituer un frein pour accéder à l'aide à la mobilité.

- au permis de conduire, particulièrement en zones rurales, identifier les jeunes pour lesquels l'absence de permis constitue un frein important pour accéder à un emploi ou un contrat en alternance, et faire prendre en charge, pour les jeunes aptes à suivre les cours pédagogiques, le coût du permis de conduire par les différents financeurs.

- au logement et à l'hébergement des jeunes : il appartient donc à l'Etat d'investir massivement dans l'accès au logement aux jeunes et dans les Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs (FSJT).

Concernant l'apprentissage :

- La CFTC propose de fusionner les contrats d'apprentissage et de professionnalisation pour élargir la notion même d'apprentissage tout en opérant une refonte du statut de l'apprenant. Ce contrat doit être ouvert à tous, tout au long de la vie professionnelle, sans limite d'âge, avec une rémunération au moins égale au Smic, ou au minimum conventionnel.

- Revoir à la hausse la Contribution supplémentaire à l'apprentissage (CSA) pour les entreprises de plus de 250 salariés : les chiffres démontrent une hausse des entrées dans les petites entreprises et pas dans les plus grandes entreprises qui présente beaucoup plus de facilité dans la formation des apprentis.

Pour la CFTC, les jeunes doivent rester une priorité des partenaires sociaux et du gouvernement.

En conséquence, la CFTC demande l'ouverture d'une délibération sociale sur l'insertion des jeunes. Elle considère qu'il était primordial que cette délibération se déroule en concertation avec les pouvoirs publics et les collectivités locales afin de traiter de cette problématique dans sa globalité.

 

Société communicante : Confédération CFTC 128 avenue Jean Jaurès 93500 Pantin Cedex Tél. 01 73 30 49 12 presse@cftc.fr www.cftc.fr

3E COMITÉ INTERMINISTÉRIEL POUR LA JEUNESSE

8 juillet 2015
La commission des jeunes CFTC pour l’amplification des mesures pour l’apprentissage 
Dans le cadre du déplacement le 3 juillet du Premier ministre Manuel Valls pour le 3e comité interministériel pour la Jeunesse, la commission jeune de la CFTC rappelle que les résultats plus que décevants du chômage des jeunes, obligent le gouvernement à amplifier très fortement les mesures en faveur des jeunes.
​​
La CFTC accueille favorablement la reprise de sa proposition d’ouvrir ERASMUS pour les posts-bac, mais regrette l’absence d’annonce pour renforcer l’alliance européenne pour l’apprentissage, lancée en juillet 2013 et « disparue » depuis. Cette alliance avait pour objectif de lutter contre le chômage des jeunes en multipliant les offres d’apprentissage dans l’ensemble de l’Union européenne et en améliorant leur qualité, grâce à un large partenariat entre les principales parties prenantes en matière d’emploi et d’éducation. Elle visait également à faire évoluer les mentalités à l’égard de ce type de formation.
 
Concernant la garantie européenne pour la jeunesse, qui a pour but de proposer à tous les jeunes de moins de 25 ans, qu’ils soient inscrits au chômage ou non, une offre d’emploi, d’apprentissage, de stage ou de formation continue  de qualité, dans les 4 mois suivants la fin de leur scolarité ou la perte de leur emploi, la CFTC la considère intéressante. Mais cette mesure est encore imparfaite actuellement. En effet, les pays de l’UE en sont toujours au stade de l’expérimentation, et seuls certains territoires bénéficient des crédits européens, qui sont d’ailleurs trop faibles. C’est pour cela que la commission des jeunes CFTC demande la mise en place de cette garantie jeune sur l’ensemble du territoire, dès le 1er janvier 2016.
 
Toujours dans le cadre du développement de l’apprentissage, la CFTC Jeunes souhaite un renforcement de ce type de contrat dans la Fonction publique, qui à l’heure actuelle, ne forme que 2,5 % des apprentis.
 
Enfin l’annonce de la création de plus de 4000 logements pour les jeunes en alternance, bien qu’encourageante reste encore insuffisante au vu de l’ampleur du problème, que ce soit pour les apprentis ou plus largement pour les jeunes.​
 
 

Lire la suite

GRANDE CAMPAGNE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT LA CONFÉDÉRATION LANCE UNE CAMPAGNE DE NOTORIÉTÉ SUR LE WEB

Cher(e)s militant(e)s,

Depuis la fin du premier cycle électoral et pour continuer à gagner en audience, la CFTC s’est engagée dans une grande campagne nationale de développement (adhésion et implantation).
Pour favoriser votre travail de proximité, la Confédération lance une campagne de notoriété sur le web. Les moins de 35 ans ont été choisis comme cible prioritaire du fait du fort potentiel qu’ils représentent. 1 jeune sur 3 de cet âge ne connaît pas la CFTC. Nombre d’entre eux aujourd’hui, ne se sentent pas concernés par le syndicalisme.

Afin de leur présenter les fondements et les missions d’un syndicat en général, et plus particulièrement du syndicat CFTC, nous avons préparé des outils qui leur ressemblent, dans un registre un peu décalé.
Un premier film de 2 minutes, présentant une jeune femme, Ella Lapech, heureuse, sereine… Mais quel est donc son truc ?
Réponse le 21 mai, son « truc », c’est la CFTC, 100% connectée jeunes, un syndicat combatif qui n’a pas besoin de faire du bruit pour agir.

Pour que cette campagne fonctionne et atteigne la cible que nous recherchons, le premier film doit être diffusé, partagé en masse sans que l’on puisse identifier la CFTC, c'est-à-dire depuis vos comptes Facebook et Twitter personnels. Pour ceux qui n’en ont pas, c’est le moment de se lancer. (Voir PJ « Twitter : mode d’emploi » et « Facebook : mode d’emploi »).

En vous associant à cette campagne virale, vous participez au développement de la CFTC et vous contribuez à la rendre encore plus forte.
Depuis hier, le premier film est diffusé anonymement. Soyez nombreux à le visionner !
Semaine prochaine, mercredi 21 mai à 13 heures, Ella Lapech reviendra pour présenter « son truc ».
Dès maintenant, soyez les porte-paroles de ces films et relayez-les auprès de votre entourage (famille, amis, collègues…) ; partagez le lien sur votre profil/page Facebook, transférez-le à vos contacts… Plus il y aura de visites, plus la CFTC sera visible la semaine prochaine.

Chacun d’entre vous contribue à la réussite de cette campagne de notoriété. La CFTC compte sur vous !

Les outils de la campagne de proximité sont arrivés dans vos Unions Régionales. C’est le moment de prendre contact avec vos Unions Départementales pour partir en campagne !
Vous pouvez les visualiser sur le site CFTC. Rendez-vous dans l’espace adhérent, sur la page de la campagne d’adhésion et d’implantation 2014

Pour toute information supplémentaire, contactezcommunication@cftc.fr.

Recevez, Cher(e)s militant(e)s, toutes mes amitiés.

.

Jean-Michel Tessier
Secrétaire général 
adjoint confédéral

Chargé des élections professionnelles 
et du développement

Pilote de la campagne nationale d’adhésion 
et d’implantation

Recherche « jeunes » ambassadeurs

Cher(e)s ami(e)s,

Comme vous le savez, notre CFTC lance une campagne d’adhésion et d’implantation qui va démarrer au Printemps prochain. La date du lancement officiel devrait se situer autour du Comité national d’avril.

Vous avez participé aux travaux préparatoires l’an dernier et contribué à faire avancer ce beau projet. Je tenais de nouveau à vous remercier pour le temps que vous nous avez consacré, car je sais que vos emplois du temps sont (déjà !) très remplis et trouver une date de réunion à Paris n’a pas toujours été très facile, souvenez-vous.

Certaines de vos propositions ont retenu toute l’attention des instances dirigeantes et ont été reprises dans le cadre de cette campagne, comme le « tarif d’appel jeunes » de 40 euros, le « Pack de services jeunes » ou encore les mouvements de jeunes et d’étudiants à approcher. D’autres seront mises en œuvre un peu plus tard, dans le prolongement de la campagne, comme le « Partenariat événementiel jeunes » ou le « permanent jeune CFTC ».

Vous souhaitiez, particulièrement le temps de la campagne, que ce soient les jeunes CFTC qui s’adressent aux jeunes adhérents potentiels. C’est précisément ce que nous sommes en train de mettre en place avec l’aide des Unions régionales et des Fédérations.

Pour ce faire, nous avons commencé à « repérer » de jeunes adhérents de 16 à 35 ans, de toute origine professionnelle, dans toutes les régions, disponibles et surtout motivés. Ces jeunes « ambassadeurs de la CFTC » sillonneront les campus, les CFA et les missions locales, chacun dans leur région, pendant la campagne d’adhésion, , rencontrer des jeunes, pour nouer des contacts, distribuer quelques flyers et goodies…

Je compte sur vous pour dénicher ces jeunes CFTC, dont vous faites évidemment partie. Manifestez-vous auprès de votre président et/ou secrétaire général d’Union régionale ou de votre Fédération, en prenant soin de me tenir informé (jmtessier@cftc.fr) ! Pensez, dans le même temps, à faire circuler ce mail auprès de vos contacts CFTC.

Je vous dis à très bientôt et encore merci pour votre implication,

Jean-Michel Tessier

Secrétaire général adjoint confédéral

Chargé des élections professionnelles et du développement

Pilote de la campagne nationale d’adhésion et d’implantation

Mel. : jmtessier@cftc.fr - Port. 06 81 71 35 29