Comment raser gratis ?

En l’espace de 10 jours, nos Ministres de tutelle viennent par trois fois de montrer leur total manque de considération et de respect envers les professionnels s’occupant des personnes les plus fragiles de notre société, à savoir les personnes âgées et les personnes handicapées.

Travailler mieux pour gagner moins
La première provocation, c’est d’abord, la Secrétaire d’Etat, Madame Rossignol qui lors, des Assises du Domicile, a déclaré que les personnels intervenant à domicile peuvent se former, être plus « professionnelles », mais sans en attendre une reconnaissance par un diplôme, ni donc sur leur salaire. Le concept de ce gouvernement est donc « travaillez plus et mieux en gagnant moins ».La valeur du point toujours gelée pour le maintien à domicile
La deuxième provocation est le refus récent d'une augmentation de la valeur du point de la convention des Associations de Maintien à Domicile, augmentation de 1% signée par la quasi-totalité
des partenaires sociaux pour sortir du gel salarial imposé depuis avril 2009 !!!

De la précarité… au travail au noir
La troisième provocation est intervenue lors de la présentation du projet de loi de finances de la Sécurité Sociale, présentée par Marisol Touraine. Alors que l’on s’apprête à légiférer sur l’adaptation de la société au vieillissement, le taux de l’ONDAM médico-social chute en deux ans de 4, puis 3, à 2,2%, ce qui sera largement insuffisant au regard des investissements et des mesures à prendre pour une montée en charge de l’indépendance. Par ailleurs, alors que le Premier Ministre avait prévu de faire passer l’exonération des charges de 0,75 à 1,5 euro par heure travaillée pour les salariés intervenant auprès des publics fragiles, rien n’a été transcrit dans le PLFSS. Autrement dit, avec unechute des heures déclarées d’avril en juin de 4,8% par rapport au même trimestre 2013, ces orientations 2015 ne pourront que démultiplier le travail non déclaré.

Malgré le rapport sénatorial qui pointait et mettait en cause le gel de salaires, malgré les grandes
déclamations d’intérêt à l'Assemblée Nationale, Madame Rossignol et sa Ministre Madame Touraine viennent donc d'envoyer un message dramatique, voire assassin, aux personnels de l'intervention à domicile.

Alors que l’on annonce une nouvelle chute des emplois auprès des personnes âgées de 2,4% sur un an, la CFTC ne peut plus se satisfaire de la méthode Coué pour laisser croire à la population que les pouvoirs publics conduisent une véritable politique de qualité pour les personnes fragilisées. Elle appelle l’ensemble des partenaires de l’ensemble des branches des Services à la Personne à réagir et à préparer ensemble une riposte à la hauteur de ce nouveau mépris ministériel.

cftc maintien domicile service à la personne

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire